AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 •• Vitaly Joaquim Harper » Can't Run From the Fate.

Aller en bas 
AuteurMessage
Vitaly J. Harper
•• At The East>/i> Of Eden

avatar

Féminin
Nombre de messages : 390
Age : 27
Metier/Etudes : Médecin Sportif
Age du perso : 30 ans
Chanson fétiche : « Fate » - Bleak ft. Ana Johnsson
Photo d\\\'identité : icon © winter_skyline
Réputation : 0
Points : 28
Date d'inscription : 25/03/2009

• Student card •
About love: Sleeping With Ghosts ...
Citation: « The hardest thing in saying goodbye is to do it again every single day »
Relationship:

MessageSujet: •• Vitaly Joaquim Harper » Can't Run From the Fate.   Mer 25 Mar - 21:53

_ « Vitaly Joaquim Harper »_
feat Ryan Gosling


_____________________________________________________




    •• Few words about you...


    avatar © amiro_c
    NOM : Harper. Rien de plus commun comme nom de famille vous en conviendrez ; Et non, il n'y a aucun rapport même lointain avec Ben Harper, même si Vitaly rêverait de jouer de la guitare aussi bien que lui.
    PRÉNOM(S) : Vitaly Joaquim. Il faut croire que les parents de Vitaly n'aimaient pas la simplicité car le moins que l'on puisse dire c'est que Vitaly n'est pas un prénom que l'on rencontre souvent, encore plus pour un homme. Quant à Joaquim c'est un prénom qu'il a hérité de son grand-père.
    SURNOMS : Vivi, Vity (mais rare sont les personne qu'il laisse l'appeler comme ça, il trouve ces diminutifs tellement ridicules que moins il les entend mieux il se porte)
    DATE DE NAISSANCE + LIEU : Il est né le 24 Janvier 1879 à Bâton-Rouge en Louisiane.
    AGE : Il a eut 30 ans en Janvier dernier
    ORIGINES : Difficile à dire puisque notre jeune homme a été adopté et qu'il ne sait pas grand chose sur ses parents biologiques. En fait il sait seulement que sa mère était d'origine slave et qu'elle était trop jeune et sans le sou pour s'occuper de lui ; Quant à son père, RAS il ne sait rien du tout à propos de lui.
    METIER / ETUDES : Vitaly est médecin sportif. Il est spécialisé en rhumatologie mais possède des notions dans de nombreux domaines afin de pouvoir parer à tous les types de situations rencontrés par les sportifs dont il s'occupe.
    GROUPE SOUHAITE : Habitants

    •• You and your shrink

    Caractère :

      •• Altruiste & Magnanime : Pas vraiment ce qu'on appelle un homme de foi puisqu'il ne croit pour ainsi dire en rien, on pourrait pensé que Vitaly est l'homme le plus rempli de désillusions et de cynisme que l'on puisse rencontrer ; Et pourtant, il y a une chose en laquelle le jeune homme croit, c'est l'être humain. Certains disent de lui qu'il est philanthrope, d'autres disent qu'il est simplement trop naïf pour croire que chaque personne a une part de bon en elle, mais tous pourront s'accorder à dire que sous ses airs d'ours grincheux Vitaly est quelqu'un qui croit en potentiel de chacun et qui du coup fait tout pour aider son prochain quand il le peut. C'est peut-être pour cette raison qu'il s'est tourné vers la médecine en tout premier lieu.

      •• Fidèle & Courageux : Que ce soit en amitié ou bien avec les femmes le jeune homme est en effet quelqu'un de fidèle, il n'est pas du tout du genre à se jouer des autres. Il reconnait facilement qu'il n'a pas énormément de véritables amis mais il préfère mille fois en avoir très peu mais en sachant qu'il peut compter sur eux plutôt qu'avoir toutes une flopée de connaissances qui ne sont vos amis que pour les avantages mais pas pour les inconvénients ; Quant aux femmes il ne peux de toute façon pas être infidèle puisqu'il n'est pas décidé à s'engager de nouveau dans une relation durable, les histoires d'un soir semblent pour le moment lui convenir parfaitement, bien qu'il lui ai tout de même fallut du temps avant de recommencer à s'intéresser aux femmes. Et si courageux va de paire avec fidèle c'est simplement parce que pas non plus du genre à prendre des risques inconsidérés c'est avant tout pour défendre une idée ou une personne qui lui ai chère que Vitaly serait prêt à n'importe quoi ... Et quand je dis n'importe quoi c'est tout même le pire.

      •• Malin & Débrouillard : Lorsqu'il a une idée en tête notre jeune homme fait tout pour arriver à ses fins, et pour cela il ne manque vraiment pas de ressources. Alors certes parfois il transgresse un peu les lois, mais si il estime que c'est pour une bonne cause, ou bien si c'est une affaire personnelle il est capable de beaucoup de choses. Maitrisant également très bien l'art du mensonge il n'a pas son pareil pour embobiner les gens par de belles paroles lorsqu'il veut obtenir quelque chose de quelqu'un ... Un peu roublard sur les bords ? Certainement, mais au fond ce n'est jamais méchant, il a seulement de l'idée et de la ressource mais cela ne fait pas non plus de lui un voleur ou un escroc.

      •• Téméraire & Borné : Lorsque Vitaly a une idée en tête il est difficile, voir même dans certains cas impossible de le faire changer d'avis. Plus têtu qu'une mule il est du genre à vous tenir tête jusqu'à ce que vous finissiez par laisser tomber si il est certain d'avoir raison, et si pour certains cela s'apparente à un défaut cela peut aussi parfois être une qualité, surtout dans un métier ou les désaccord entre collègues peuvent être fréquents. Téméraire parce que pour ses idées il n'existe pas à prendre des risques, que ce soit professionnellement ou bien physiquement suivant les situations, et parfois ses risques peuvent passer pour inconsidérés. Encore une des conséquences de sa confiance aveugle en la nature humaine, qui l'a d'ailleurs persuadé de prendre plusieurs fois des risques quand il bossait encore comme médiateur. Aujourd'hui il s'est un peu calmé, son accident semblant lui avoir mis du plomb dans la tête ... Mais pour combien de temps ?

      •• Solitaire & Cynique : Cela ne date pas de la dernière pluie, Vitaly n'a jamais été quelqu'un de très démonstratif et ouvert, déjà ado il préférait aller se balader tout seul le long du fleuve ou bien aider ses parents à la maison, ils n'étaient pas de trop à trois. Il n'y à qu'à travers ses équipes de Base-Ball successives qu'il réussissait à être un tant soit peu communicatif et même à développer avec les autres un esprit d'équipe ; En dehors de ça ses deux meilleurs amis lui suffisaient pour passer le temps au lycée, il n'avait pas besoin de plus et s'en contentait tout à fait. Quant à son cynisme il le tient peut-être de ce manque de sociabilité, il n'a pas son pareil pour rembarrer méchamment les gens qui l'exaspèrent et il ne se gène pas pour faire des réflexions blessantes aux personnes contre lesquels il a vraiment une dent ; Altruiste peut-être, mais selon Vitaly on peut tout à faire croire en l'être humain sans pour autant en faire son meilleur ami. Ce cynisme faisait de lui un élève assez peu apprécié de ses professeurs au lycée, à part une ou deux exceptions.

      •• Impulsif & Rancunier : Certainement les plus gros défauts de Vitaly. En effet bien qu'il sache en général se contrôler il lui arrive cela dit parfois de vraiment agir sans réfléchir et de regretter ensuite la plupart du temps ses actes. Il pouvait même avant se montrer violent, bien que ce ne soit plus le cas maintenant puisque si il venait à se battre avec quelqu'un il n'aurait bien évidemment plus le dessus du fait de son handicap. En tous les cas ce qui ne change pas c'est en revanche son côté rancunier, car étant quelqu'un de réglo et pas du genre à trahir quelqu'un il en veux donc deux fois plus à ceux qui pourraient agir ainsi avec lui. Vous voilà donc prévenus, si jamais vous veniez à faire quelque chose contre lui ou bien à dire quelque chose qui le blesserait énormément, il vous faudra ensuite beaucoup de temps, ce patience et de bons arguments pour qu'il se décide à vous pardonner.


    Manies: Un vice pour un autre comme on dit, Vitaly a remplacé son goût beaucoup trop prononcé pour la boisson par le tabac. Il fume en effet comme un pompier et on pourrait même aller jusqu'à le qualifier de fumeur compulsif.

    Phobie: Peu de personnes le savent, pour ne pas dire aucunes, mais Vitaly a une peur panique de l'eau ; D'ailleurs il ne sait pas nager. Cette phobie remonte à ses six ans, quand dans son esprit de gamin agité et curieux il eut la mauvaise idée de se balader trop près du fleuve ... dans lequel il est tombé. Avoir manqué se noyer semble lui avoir tellement servi de leçon que depuis il a peur de se baigner si l'eau lui monte plus haut que la taille.

    •• Tell us your little story...


Chapter One : When Everything's not alright

    Il est coutume de dire qu'un enfant résulte de l'amour d'un homme et d'une femme, et c'est heureusement vrai dans la plupart des cas. Cependant il existe toujours des exceptions, des gens qui dès le départ prenaient la vie du mauvais pied et ne naissaient pas vraiment sou ce qu'on pouvait appeler une bonne étoile.
    Vitaly était l'un de ceux là ; Né de l'histoire d'une nuit d'une jeune émigrée slovénienne de dix-sept ans, sans papiers et sans argent, et d'un père dont la jeune femme elle même ne savait rien, l'avenir de notre Vitaly s'annonçait déjà mal avant même qu'il ne vienne au monde. La future mère, qui avait totalement conscience des difficultés que lui couterait d'élever seule cet enfant, avec le risque de ne même pas pouvoir s'en occuper correctement vu la situation précaire dans laquelle elle vivait, dut donc se faire une raison ; Abandonner son fils fut un véritable crève-cœur pour elle, après l'avoir porté et apprivoisé pendant neuf mois la voilà maintenant obligée de s'en séparer, mais ainsi ne prouvait-elle pas qu'elle aimait déjà son fils ? Lui donner la possibilité de vivre avec des parents qui l'aimeraient et qui seraient à même de lui offrir tout ce qu'un enfant pouvait désirer était une preuve d'amour que cette mère ne regretterai jamais.

    Pourtant les choses ne furent pas aussi simples que cette mère l'avait prédit en laissant son fils à l'orphelinat de Bâton-Rouge, ville de la Louisiane où il avait vu le jour. Vitaly, car c'était le prénom qu'elle lui avait donné, resta en effet dans cet orphelinat pendant sept longues années à attendre en vain semblait-il qu'un couple ne daigne enfin s'intéresser à lui. Aujourd'hui encore même si les évènements remonte à loin et qu'ils n'en garde que des brides imprécises de souvenirs, cette période regorge pour le jeune homme de mauvais souvenirs et c'est sans aucun doute de là que lui viens sa nature de solitaire, cynique et assez peu communicatif. On sait à quel point les enfants peuvent se montrer méchants entre eux, et là dessus Vitaly ne pouvait pas nier, car même si aujourd'hui il savait faire la part des choses et le prendre avec du recul il se souvenait parfaitement de ce qu'il avait ressenti quand un de ses camarades de classe lui avait lancé un jour dans la cour de récréation « De toute façon personne t'aime, c'est pour ça que t'as pas de papa ni de maman, ils voulaient pas de toi ».
    C'était ce genre de souvenirs que gardait Vitaly de ses années à l'orphelinat. De nature assez timide et réservée il n'y avait en plus de cela aucuns amis, et le plus clair de son temps il le passait donc à jouer tout seul dans son coin tout en se demandant pourquoi les autres enfants finissaient toujours par être adoptés sans que ce ne soit jamais son tour ...

    Comme à chaque fois c'était lorsque l'on s'y attendait le moins que la chose que l'on désirait le plus nous tombait dessus. Jonathan et Grace Harper, la trentaine tous les deux, avaient vainement essayé d'avoir un enfant tous les deux avant d'apprendre la stérilité de Grace ; L'idée d'adopter était alors tout de suite apparue comme une évidence, car les deux jeunes gens n'étaient en aucun cas prêt à renoncer à leur désir d'être parents.
    C'est à une centaine de kilomètres de la Nouvelle-Orléans, où Jonathan et Grace avaient tous les deux grandis, qu'ils rencontrèrent pour la premier fois ce petit garçon timide qui deviendrai leurs fils. Grace pourtant ne s'était pas sentie à l'aise en pénétrant la première fois dans l'orphelinat de Bâton-Rouge, austère et assez peu accueillant, il lui semblait que l'ambiance qui régnait ici ne devait pas aider les enfants qui y vivaient à se sentir un peu moins seuls. Très vite un gamin jouant tout seul avec une balle de tennis près de la fenêtre attira l'attention de la jeune femme ; Certes ils étaient venus ici dans l'idée d'adopter un bébé, pas un garçon déjà âgé de plusieurs années, mais pourtant pendant tout le reste des discussions avec la directrice elle ne put s'enlever l'image de se gosse de la tête.
    Ils revinrent deux ou trois fois à l'orphelinat, les démarches d'adoptions étaient excessivement longues et les Harper commençaient à penser qu'ils n'en verraient jamais le bout. A chaque fois Vitaly était toujours là, tout seul et s'occupant du mieux qu'il le pouvait avec une boite de crayons de couleurs ou bien des petites voitures. Sans savoir pourquoi Grace s'était prise d'affection pour lui, au point qu'elle ne pensait plus qu'à lui en quittant l'orphelinat ... Et finalement deux mois et demi plus tard, Vitaly prenait enfin le nom de Harper, il avait enfin une famille et aucuns mots ne seraient assez forts pour décrire la joie que l'on lisait dans ses yeux lorsqu'il quitta l'orphelinat en tenant par la main ceux qui, d'instinct il avait appelé Papa et Maman.


Dernière édition par Vitaly J. Harper le Sam 11 Avr - 16:28, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
Vitaly J. Harper
•• At The East>/i> Of Eden

avatar

Féminin
Nombre de messages : 390
Age : 27
Metier/Etudes : Médecin Sportif
Age du perso : 30 ans
Chanson fétiche : « Fate » - Bleak ft. Ana Johnsson
Photo d\\\'identité : icon © winter_skyline
Réputation : 0
Points : 28
Date d'inscription : 25/03/2009

• Student card •
About love: Sleeping With Ghosts ...
Citation: « The hardest thing in saying goodbye is to do it again every single day »
Relationship:

MessageSujet: Re: •• Vitaly Joaquim Harper » Can't Run From the Fate.   Mer 25 Mar - 21:53

Chapter Two : Years Of Dreams and Recklessness


    Vous voyez ce genre d'enfance de contes de fée que les enfants finissent toujours par avoir à la fin des Walt Disney ? Du genre je vais bien, tout va bien, tout est beau ? Sans rien, c'était presque la vie qu'avait eut le jeune Vitaly dès lorsqu'il s'était installé à la Nouvelle-Orléans avec sa nouvelle famille. Alors certes les parents de Vitaly ne roulaient pas sur l'or, ils vivaient dans la maison qui avait appartenu avant ça aux parents de Jonathan et avaient chacun un loyer assez modeste. Pourtant leur fils ne manqua de rien, comment aurait-il pu en être autrement alors que ce que désirait le plus Vitaly c'était tout simplement d'avoir des parents pour l'aimer comme s'il avait été leur "vrai" fils. Au début bien sûr l'enfant eut du mal à se faire à autant de changements dans sa vie, il lui fallut presque un an et demi pour enfin comprendre que ses parents n'avaient aucunement l'intention de le renvoyer à l'orphelinat si jamais il faisait une bêtise ou bien s'ils se rendaient tout simplement compte qu'ils n'aiment pas Vitaly et qu'ils avaient eut tort de l'adopter ...
    Mais dès lors que Vitaly eut enfin compris ça il put profiter d'une enfance paisible et de parents qui l'aimaient plus que toute autre chose, ils avaient tellement désiré cet enfant que le simple fait de le voir sourire et quitter peu à peu la carapace de solitaire peu bavard qu'il s'était forgé à l'orphelinat.

    Les rues de la Nouvelle-Orléans constituait un immense terrain de jeu pour Vitaly et Jermain, le jeune garçon vivant dans la maison d'en face et avec qui le fils Harper c'était lié d'amitié. Ville encore très ancrée dans la culture noire américaine des années cinquante, la Nouvelle-Orléans regorgeait en effet de recoins inconnus de beaucoup, et d'endroits à en faire rêver plus d'un. Il était rare de se balader dans les rues de la ville sans entendre un seul morceau de Jazz ou sans qu'un concert de rue ne soit improvisé par les uns ou les autres ; C'est à n'en pas douter de cette époque que remonte le goût de Vitaly pour la musique, et c'est d'ailleurs l'année de ses dix ans qu'il reçoit de ses parents comme cadeau d'anniversaire une guitare sèche qu'il possède encore aujourd'hui. Dès lors l'instrument de musique devient partie intégrante de la vie du jeune garçon, pas un seul jour ne se passe sans qu'il gratte deux ou trois accord ; Ses parents n'avaient pas les moyens de lui payer des cours de solfège mais cela dit ce n'est pas ce qui l'empêcha d'apprendre à jouer. Il joue à l'oreille et s'il sait reproduire une mélodie qu'il a entendu quelque part il reste cependant incapable de déchiffrer une partition de musique.

    Une autre passion fait peu après son apparition dans la vie de Vitaly, le Base-Ball. Dès son entrée au collège lorsqu'il avait douze ans Vitaly eut en effet le désir d'intégrer l'équipe de Base-Ball de l'école ; Ce fut difficile, déjà parce qu'il devait faire ses preuves en tant que joueur et également en tant qu'élève méritant, car l'équipe de Base-Ball étant composée presque exclusivement de gosses de riches bien décidés à rester entre eux Vitaly compris rapidement qu'il n'était pas le bienvenu. Heureusement son père le poussa à continuer si c'était vraiment ce qu'il souhaitait, lui même n'avait pas eut la chance de faire partie de l'équipe de Base-Ball de son propre collège simplement parce qu'il avait peur de ne pas s'y sentir à sa place, il ne souhaitait pas que son fils refasse la même erreur.
    Finalement c'est à quatorze ans que notre jeune garçon intègre l'équipe, d'abord comme simple remplaçant puis après comme joueur véritable ; Ces fils à papa pouvaient bien dire ce qu'ils voulaient ils ne pouvaient pas nier que Vitaly était doué, il apprenait vite et surtout il avait cette hargne perpétuelle de prouver qu'il pouvait y arriver, ce qui se révélait utile lors des matchs. Rien d'étonnant au fait que Vitaly intègre ensuite directement l'équipe de Base-Ball du lycée à sa rentrée scolaire en première année. Il savait que bien plus qu'un sport c'était également une chance pour lui d'obtenir une bourse universitaire, seul moyen pour lui de continuer ses études par la suite car ses parents n'avaient pas les moyen de lui payer l'université. Vitaly voulait faire médecine, un choix ambitieux mais ce n'était pas e qui allait l'arrêter ; Cela dit la médecine et le Base-Ball n'étaient pas vraiment compatibles et il savait que tôt ou tard il devrait faire un choix ... Il espérait seulement que cette obligation arriverait le plus tard possible.

Chapter Three : This Love Song Requiem


    Vitaly avait tout juste dix-huit ans lorsqu'il rencontra pour la première fois Elisabeth. Petite sœur d'un des joueurs de l'équipe de Base-Ball elle venait de temps à autres attendre son frère à la sortie d'un entrainement ou bien assister à un match par ci par là, elle avait seize ans. Le moins que l'on puisse dire c'est que cette fille avait vraiment tapé dans l'oeil de Vitaly, si bien qu'il finissait par la chercher instinctivement des yeux à chaque fois qu'il foulait la pelouse du stade du lycée. Pourtant il ne se faisait pas d'illusions jamais elle ne s'intéresserait à lui, et ce pour de multiples raisons ; tout d'abord Vitaly ne s'estimait fichtrement pas assez intéressant à côté d'elle, en plus de ça elle vivait dans un quartier de bourge alors que lui se contentait amplement du quartier jazzy mais assez pauvre où il vivait, et enfin il y avait un gros hic, Vitaly et le frère d'Elisabeth ne pouvait pas se supporter.
    C'était tellement cliché pas vrai ? Tellement que même Vitaly lui-même aurait rit si seulement ce n'était pas de lui dont il avait été question. Mais il se contentait de faire comme si de rien n'était, se disant que ce béguin finirait bien par lui passer et que cette fille qui de toute évidence n'était vraiment pas pour lui finirait par lui sortir de l'esprit ... Chose beaucoup plus facile à dire qu'à faire, comme presque tout ce qui nécessitait qu'on aille contre sa volonté.

    Allez savoir quelle foutue entité était venue se mêler de ses affaires, était-ce le destin ? La Chance ... Vitaly ne croyait pas à tout ça alors sans doute était-ce simplement le hasard. Un midi, comme Vitaly le faisait souvent puisqu'il n'avait pas le temps de rentrer manger chez lui, il s'enfilait rapidement un sandwich avant d'aller squatter l'amphithéâtre du lycée ; Il aimait venir ici de temps à autre avec sa guitare, l'immense salle faisait raisonner la musique et donnait un son vraiment magnifique. Mais ce jour là quelqu'un avait été de toute évidence plus rapide que lui, car de la musique s'échappait déjà de l'immense salle. Vitaly n'avait pu s'empêcher d'écouter, la mélodie jouée au piano était vraiment superbe, et la voix qui accompagnait la mélodie l'était encore plus ; Il ne voulait pas interrompre, aussi attendit-il la fin du morceau pour rendre compte de sa présence et découvrir enfin qui jouait ainsi ... La surprise fut de taille lorsqu'il découvrit qu'il s'agissait d'Elisabeth.
    C'était la première fois qu'ils s'étaient tous les deux adressé la parole ; Dès lors ils se recroisèrent souvent à ce même endroit entre midi et deux, ils se donnaient en quelque sorte rendez-vous et échangeaient leur goût pour la musique entre autres choses. Ce n'est qu'au bout de trois ou quatre mois qu'ils se décidèrent enfin à s'avouer à chacun que ce n'était pas la musique qui les poussait à venir ici chaque midi mais bien le fait de pouvoir se retrouver seul avec l'autre ... Mais était-ce une raison suffisante ? Tout cela valait-il la peine que la jeune femme risque de se mettre à dos son frère et toute sa bande de potes friqués ? Sur le moment ils n'y avaient en fait tous les deux pas trop réfléchi, bien sûr ils savaient que se montrer en publique tous les deux serait pour l'heure une mauvaise idée, mais l'idée que Jordan, puisque c'était le nom du frère, puisse un jour les surprendre leur était progressivement sorti de l'esprit. Ils avaient baissé leur garde, trop, et un jour ce qui devait arriver arriva finalement ...
    Inutile de s'attarder sur la réaction plus qu'excessive de Jordan lorsqu'il avait surpris Vitaly et sa précieuse petite sœur en train de s'embrasser à pleine bouche derrière les grands rideaux rouges de l'amphithéâtre, vous vous doutez bien que cela ne lui avait pas plu du tout. La mâchoire de Vitaly avait d'ailleurs pu s'en rendre compte elle aussi, c'était ce qui arrivait quand on contrariait le batteur vedette de l'équipe de Base-Ball, le résultat était souvent douloureux. Vitaly était prévenu, si il s'avisait de s'approcher encore une fois de Beth il aurait de ses nouvelles ... A peine possessif le frangin -_-"

    Mais Beth elle ne l'entendait pas du tout de cette oreille et elle était bien décidé à enfin faire comprendre à son frère, et à ses parents par la même occasion, qu'elle n'avait plus cinq ans et qu'il était hors de questions qu'ils continuent à prendre toutes les décisions à sa place comme ils essayaient pourtant de le faire. Et puis ses parents ne connaissaient même pas Vitaly, on s'en fichait au fond que Jordan ne puisse pas le voir en peinture, de toute façon Beth répétait tout le temps que plus mal luné que son frère il n'y avait pas ; Elle avait donc pris elle-même une initiative dont même Vitaly doutait de la possible réussite ...
    Un diner chez les parents de Beth, ça c'était vraiment la tuile du siècle il n'y avait aucun doute, mais Vitaly avait eut beau répéter que ce n'était peut-être pas une très bonne idée lorsque Beth avait quelque chose en tête elle était plus têtue qu'une mule. Voilà donc notre jeune homme catapulté le temps d'une soirée chez une famille qui de toute évidence avait assez de fric pour racheter tout ce que Vitaly et ses parents possédaient ; Il s'était senti vraiment tout sauf à sa place, et la façon dont les parents de Beth s'étaient comporté avec lui indiquaient qu'ils n'avaient aucune envie que leur invité se sente un peu plus à l'aise. Le jeune homme n'avait même pas tenu jusqu'à la fin de la soirée, à peine le dessert entamé il avait claqué la porte

    Peut-être que Jordan avait raison, peut-être quil valait mieux qu'il ne s'approche plus de Beth, de toute façon elle n'était vraissemblablement pas pour lui, elle était beaucoup trop bien pour lui. Dure tâche pour la jeune femme ensuite de réussir à faire comprendre à Vitaly qu'il se trompait et que faire un complexe d'infériorité simplement à cause de ce qu'avaient pu dire ses parents ; Le jeune homme ne voulut d'abord rien entendre, et même si cela lui faisait mal il préféra quitter Beth.
    Mais bien sûr il ne réussit pas à tenir longtemps, et dans un lycée ou dernière année rimait avec Sex, Drugs and Rock'N'Roll ils avaient tous les deux décidé d'un chemin beaucoup plus sage, mais après tout ils étaient amoureux, c'était tout sauf rationnel et cela leur suffisait bien ...

Chapter Four : Always ... But Not Forever

    En grandissant on apprend immanquablement à faire des choix qui détermineront de façon plus ou moins prononcée la suite de notre vie ; Vitaly avait fait un de ses choix, entre le Base-Ball et la médecine il avait fait pencher la balance d'un côté plus que de l'autre et savait que sa vie allait en être affectée. Il n'avait pas les moyens pour entamer des études de médecine, longues et coûteuses, et pour lesquelles il ne savait pas si il serait assez doué pour aller jusqu'au bout ; Si jamais il ne se révélait pas assez bon il aurait endetté ses parents jusqu'à l'os pour rien, et ça il n'y tenait pas. En revanche pour le Base-Ball il se savait déjà doué, assez pour intégrer une équipe en professionnel d'après le sélectionneur l'ayant accosté à la fin d'un match régional ... Il n'y avait donc pas hésiter.
    Et puis intégrer l'équipe remplaçante des New Orleans Zephyrs (oui c'est le nom du singe dans Babar mais c'est aussi le nom de l'équipe de Base-Ball c'est pas ma faute xD) avait également l'avantage de lui permettre de continuer à habiter à la Nouvelle-Orléans et de pouvoir continuer à voir Beth qui elle avait encore deux années de lycée à finir ... Car oui, s'il y avait bien une constance dans les évènements de la vie de Vitaly c'était Beth, la jeune femme était toujours là et le jeune homme se surprenait à espérer de plus en plus souvent qu'il en serait toujours ainsi ; Naïf ? Non, seulement confiant et optimiste, on allait pas non plus le lui reprocher.

    Mais comme chacun sait les bonnes choses ne sont jamais éternelles, et dans le cas de Vitaly c'était ses rêves d'intégrer l'équipe titulaire des Zephyrs qui partirent en fumée. Ce qui aurait pu n'être qu'une banale chute, un accident qui tout au pire aurait pu lui laisser quelques bleus, se transforma en fait en véritable cauchemar pour le jeune homme ; C'était lors d'un match de sélection, à Vitaly maintenant de se défendre avec la batte et de donner le meilleur de lui-même, il avait toute ses chances pour intégrer l'équipe titulaire à la fin de la saison et il comptait bien montrer dès à présent de quoi il était capable. Beth était dans les gradins, il ne l'avait pas vu mais il le savait, elle était tout le temps là pour l'encourager. Comment était-ce arrivé ? Il ne s'en souvenait plus tout à fait, il avait frappé la balle de toute ses forces, lâché la batte qu'il tenait entre les mains et s'était mis à courir le plus vite possible ; Sans qu'on sache pourquoi il avait dérapé, son genou c'était tordu dans un angle qui vous aurait donné froid dans le dos, et il s'était effondré sur l'herbe du terrain en ne pouvant retenir un cri de douleur.
    Voilà, c'était fini, le médecin venait de lui annoncer que si sa blessure ne lui causerait à la longue plus de problèmes dans la vie de tous les jours sa carrière dans le sport professionnelle était en revanche terminée alors qu'elle venait tout juste de commencer. Vitaly eut l'impression de recevoir une enclume en pleine figure, il avait fait tellement de projets, il avait tellement espéré et rêvé d'avenir ... Tout cela venait de disparaitre en quelques secondes et il n'avait pas d'autre choix que celui d'assister impuissant à la situation.
    Heureusement pour lui Vitaly n'était pas du genre à laisser la déprimer l'abattre et malgré un passage à vide il reprit rapidement du poil de la bête ; Seule séquelle "visible" de cette période ? Il n'a jamais remis les pieds sur un terrain de base-ball depuis, ni même enfilé un gant ou tenu une batte, c'est trop de mauvais souvenirs désormais et il préfère ne pas y être confronté.


Dernière édition par Vitaly J. Harper le Mar 7 Avr - 14:33, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
Vitaly J. Harper
•• At The East>/i> Of Eden

avatar

Féminin
Nombre de messages : 390
Age : 27
Metier/Etudes : Médecin Sportif
Age du perso : 30 ans
Chanson fétiche : « Fate » - Bleak ft. Ana Johnsson
Photo d\\\'identité : icon © winter_skyline
Réputation : 0
Points : 28
Date d'inscription : 25/03/2009

• Student card •
About love: Sleeping With Ghosts ...
Citation: « The hardest thing in saying goodbye is to do it again every single day »
Relationship:

MessageSujet: Re: •• Vitaly Joaquim Harper » Can't Run From the Fate.   Mer 25 Mar - 21:54

    Mais que faire maintenant que l'avenir qu'il s'était imaginé n'avait plus cours ? Il n'en savait rien, mais Beth elle savait pertinemment que c'était parce que qu'il refusait de penser à ce dont il mourrait pourtant certainement d'envie, la médecine bien sûr. La jeune femme, ayant enfin terminé le lycée, devait normalement aller poursuivre des études de paléontologie à l'université de Stanford, en plein San Francisco alors pourquoi ne pas s'inscrire à la fac' lui aussi ? Certes il aurait quelques années de plus que les autres élèves mais au fond si c'était là le seul problème il n'y avait pas lieu de s'en inquiéter. Mais avec quel argent, voilà la grande question ; Beth avait obtenue une bourse, c'était d'ailleurs pour elle le seul moyen de continuer ses études car les projets qu'elle avait choisi ainsi que le fait qu'elle soit toujours avec Vitaly faisait que ses parents n'avaient aucunement l'intention de verser un centime pour l'aider dans ses projets ...
    Finalement ils s'étaient quand même lancé tous les deux, ils avaient chacun pris un boulot pour leur permettre de payer leurs études ainsi que leur loyer ; Vitaly bossait comme barman dans un bar et Beth donnait des cours particuliers de français ... Ce n'était pas les conditions idéales pour suivre leurs cours et préparer pleinement leurs examens de fin d'année mais ils avaient la volonté d'y arriver.

    Ils avaient respectivement vingt-six et vingt-quatre ans lorsqu'un soir Vitaly prit son courage à deux mains et fit une proposition qu'il avait déjà en tête depuis plusieurs semaines. Cela tenait à peu près en une seule et unique phrase ... « Beth ... Est-ce que tu voudrais m'épouser ? »
    Et elle avait dit oui, même si ça vous vous en doutiez. Ils s'étaient mariés à la fin du mois de Juin à la Nouvelle-Orléans et si bon nombre de leurs amis étaient là ainsi que les parents de Vitaly, les parents de Beth eux n'avaient pas jugé utile de faire le déplacement et continuaient catégoriquement à nier les choix de leur fille. Seul Jordan était là, au fond il tenait énormément à sa petite sœur et puisqu'elle semblait heureuse avec Vitaly il se sentait donc prêt à oublier sa fierté et à enterrer la hache de guerre ; La poignée de main entre le jeune marié et son nouveau beau-frère fut même immortalisée par une photo qui apparait aujourd'hui toujours dans les vieux albums de Vitaly.
    Tout semblait aller pour le mieux, et notre jeune homme espérait qu'il en serait ainsi pendant encore longtemps ...

Chapter Five : My Life Sucks Without You

    Il ne faut jamais dire jamais, c'est un fait ... Mais de toute évidence il ne faut jamais dire toujours non plus. C'est le constat que Vitaly faisait depuis maintenant plus de trois années qui pour lui semblaient être une éternité au point que chaque journée passée lui semblait encore un peu plus longue que la précédente. Mais revenons un peu en arrière ...

    Le bonheur des deux tourtereaux avait été de courte durée, et si l'été qu'ils avaient passé à la Nouvelle-Orléans constituait de magnifiques souvenirs c'était sans compter cette fin de mois d'Août qui s'était transformé en véritable cauchemar. Le 25 août 2005, l'information avait fait le tour des télévisions du monde entier, un ouragan s'était abattu sur la ville de la Nouvelle-Orléans et avait tout dévasté.
    Katrina avait tout balayé sur son passage, la plage, le centre ville, les maisons ... la ville ne semblait plus qu'un lieu de désolation au milieu duquel la seule consolation, qui cependant n'était pas des moindres, était d'être toujours en vie. Mais Vitaly ne prit même pas le temps de se réjouir du fait d'avoir sauvé sa peau, il y avait une vie qui comptait beaucoup plus que la sienne à ses yeux, celle de Beth ... Et justement, la jeune femme était introuvable. Le visage couvert de sang à plusieurs endroits du fait de la vitre qui lui avait éclaté en pleine figure, il courrait l'air hagard entre les ruines, criant le nom de sa femme, en vain. Ils n'étaient pas tous les deux lorsque l'ouragan s'était abattu sur la ville, ils avaient du rester là où ils étaient et Beth était allée voir son frère ce matin là. Lorsqu'enfin Vitaly aperçu Jordan - il n'avait jamais été aussi heureux de le voir qu'à ce moment précis - il avait un instant cru être enfin soulagé, mais cela n'avait pas duré longtemps. Jordan lui aussi était à la recherche de sa sœur, elle avait quitté son appartement malgré le fait que Jordan ai insisté pour qu'elle attende que le temps se calme car le ciel n'annonçait rien de bon ; Tête de mule comme à son habitude elle n'en avait bien sûr fait qu'à sa tête, mais n'était jamais arrivée jusque chez les Harper ...
    Ils avaient plusieurs fois fait le chemin que Beth auraient normalement du emprunter, ils avaient ensuite parcouru la ville entière, avaient pu constater toute la misère qui régnait en ville depuis que la tempête avait tout détruit, ils avaient cherché partout, mais n'avaient trouvé aucune trace de la jeune femme. Ne pas la revoir était une véritable torture, c'était à la fois un déchirement et à la fois un espoir car ne pas la retrouver signifiait qu'elle était sans doute toujours en vie. Ce n'était pas le cas de Jermain, dont un arbre c'était abattu sur la maison ... Vitaly venait d'enterrer son meilleur ami. Ayant perdu Jermain l'absence de Beth lui paraissait encore plus insurmontable, il ne pouvait pas, il ne voulait pas s'imaginer un seul instant de vivre sans elle, il ne s'en sentait pas la force ...

    Et puis les semaines avaient passées, les mois, Vitaly et Jordan avaient multiplié les recherches, placardé des avis de recherche dans toute la région, suivi la moindre piste aussi infime soit-elle, sans que jamais cela ne donne un résultat. Pourtant ils ne perdaient pas espoirs, ils ne pouvaient réussir à arrêter d'espérer et les efforts de leur entourage pour les raisonner restaient vains ; Les parents de Beth ne se contentaient plus maintenant de détester Vitaly, ils le tenait également responsable de la mort de leur fille. Car c'était bien ce qu'ils en pensaient, ils pensaient Beth morte et pour avoir aussi peu foi en l'espoir il ne le pardonnerait peut-être jamais.
    Vitaly était finalement retourné à San Francisco, pas qu'il se soit fait une raison, mais rester à la Nouvelle-Orléans et pouvoir contempler tous les jours les décombres derrière lesquels la femme de sa vie avait disparue il ne pouvait plus. Pourtant chez lui la tâche ne fut pas moins simple, partout dans son appartement les affaires de Beth lui rappelait que la dernière fois qu'il avait mis les pieds dans cet appartement la jeune femme était avec lui. Ce qu'il avait vu en Louisiane lui avait donné encore plus de hargne à devenir médecin, là-bas ils en avaient tellement manqué ... Mais pourtant malgré cela il n'allait pas mieux, c'était même de pire en pire chaque jour qui passait et Jordan, qui lui aussi s'était finalement installé à San Francisco, voyait Vitaly dépérir chaque jour un peu plus et trouver dans l'alcool ses uniques moments de quiétude, des leurs qui lui faisaient se prendre la réalité en pleine figure chaque fois un peu plus violemment le lendemain. Les choses allèrent de mal en pis pendant presque un an, jusqu'à ce que Jordan décide à secouer pour de bon Vitaly ; Est-ce qu'il n'avait pas honte de se comporter de la sorte ? Beth aurait certainement honte d'avoir épouser le véritable alcoolique qu'il était devenu, et il espérait réellement que si elle réapparaissait, parce qu'elle réapparaitrait il en était tout autant persuadé, elle voudrai encore de lui si il passaient ses journées à boire comme un trou ?

    Un bon coup de collier et une affectation au centre médical de l'Olympic Stadium de San Francisco plus tard, Vitaly semble de nouveau réussir peu à peu à se comporter en homme responsable et capable de s'occuper de lui-même. Mais s'accrocher à l'espoir fou que Beth est toujours en vie risque sans aucun doute de continuer à le bouffer de l'intérieur et seul l'avenir pourra nous dire quelles pourront être les conséquences d'un tel acharnement.
    En tous les cas Vitaly n'était pourtant dans bien d'autres domaines pas au bout de ses peines ...

Chapter Six : Never Say Never

    Vous ne pouviez plus trouver plus calme que la vie de Vitaly ; Il fallait croire que le coup de gueule de Jordan avait suffit à remettre les idées en place dans la tête du jeune homme. Mais d'un extrême il était passé à un autre, solitaire, renfermé, il avait renoncé à toutes sorties autres que pour aller à son boulot, il passait de plus en plus de temps tout seul et la compagnie des autres lui devenait chaque jour plus pesante. Quant aux femmes inutile d'en parler, il n'y en avait tout simplement pas ... Enfin, quelques unes si c'est vrai, mais aucunes ne valait Beth et rares étaient celles qu'il supportait plus de quelques jours d'affilée.

    Il avait de plus en plus besoin de s'occuper l'esprit et de s'atteler à aider les autres s'il ne voulait pas penser à ses propres soucis ; C'était dans cette optique là mais également bien sûr parce qu'il avait à cœur d'aider les jeunes de son quartier qu'il avait accepté de travailler bénévolement pour une association de médiation inter-quartiers. Il n'était en effet pas une nouveauté de savoir que les rivalités entre quartiers étaient courantes dans les villes aussi peuplées que San Francisco et Vitaly habitait lui-même à la limite entre deux de ces quartiers, autant dire que les rixes et les violences n'étaient pas des cas isolés. Si il avait su, il y aurait peut-être réfléchi à deux fois avant de s'engager là-dedans, Jordan l'avait pourtant prévenu que si la cause était bonne elle n'en était pas moins risquée, les caïds des quartiers n'aimaient pas que l'on se mêlent de leurs histoires. Pourtant Vitaly avait l'impression de se sentir utile, et si il pouvait aider ne serait-ce qu'un ou deux gamin à ne pas prendre le mauvais chemin ou bien alors c'était toujours ça de prit, à défaut de ne pas réussir à s'aider lui-même il aidait au moins les autres.
    Pourtant comme il fallait s'en douter il réussi ainsi à se faire pas mal d'ennemis un ou deux gosses du quartier l'avaient d'ailleurs mis en garde, nuire au trafic de certains pouvait être très dangereux. Les choses auraient pu en rester là, ou du moins ne pas se précipiter autant, mais il fallait en plus que des gars du coin aient découvert que Vitaly étaient très ami avec un certain agent de police ... Jordan. Soupçonner d'aider les policiers à coincer les gros bras du quartier le jeune homme devient donc un élément gênant, un élément dont il serait préférable d'après certain de se débarrasser au plus vite ...
    Voilà comment il y a tout juste six mois de cela Vitaly s'était retrouvé sur la route d'un type qui souhaitait sa mort, et qui la souhaitait à un tel point qu'il s'était même résolu à régler son compte à Vitaly en public. Un accident était si vite arrivé pas vrai ? Il avait simplement perdu le contrôle de sa voiture ... D'accord, il n'avait rien perdu du tout, il avait volontairement foncé droit sur Vitaly ... et le jeune homme avait valsé contre le pare-brise de la Mercedes lancée à toute allure contre lui comme un patin complètement désarticulé ...

    Il s'était réveillé trois semaines plus tard à l'hôpital universitaire de San Francisco, celui dans lequel il était normalement en tant que médecin et non en tant que patient. Il avait l'impression très désagréable de s'être pris une enclume en pleine figure, les premiers jours c'était à peine s'il réussissait à garder les yeux ouverts et ceux qui avaient suivi lui avait simplement laissé le temps de prendre conscience qu'il ne pouvait presque plus bouger. Et puis il avait fallut se rendre à l'évidence, le plus grave n'étaient ni l'épaule déboitée, ni les côtes cassées, ni les diverses contusions ni même le traumatisme crânien ... Non, le pire était de ne pas savoir si il pourrait remarcher un jour.
    Destiné à se balader en fauteuil roulant pour une durée indéterminée, dire qu'il avait pris la chose avec philosophie aurait bien entendu été un mensonge, il avait beau ne pas être du genre à se plaindre l'idée d'être handicapé jusqu'à la fin de sa vie lui donnait des sueurs froides ...

    Mais le voilà aujourd'hui, de nouveau debout et en apparence guéri ... à un détail près : Impossible encore pour lui de se déplacer sans s'aider d'une béquille, sa hanche continue à lui causer de la peine et la seule solution qu'il ai trouvé pour réussir à dormir sans être réveillé est de se gaver d'analgésiques en tous genres. Il faudra encore du temps pour que Vitaly puisse de nouveau se déplacer normalement et tout simplement reprendre sa vie d'avant, ça sera dur il le sait, mais il n'a pas de désir plus fort que celui là ...


Dernière édition par Vitaly J. Harper le Sam 11 Avr - 2:20, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
Nicole Benson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 382
Age : 27
Metier/Etudes : Professeur de Lettre
Age du perso : tsss ça se demande pas ça :roll:
Chanson fétiche : TDG - Never too late
Photo d\\\'identité :
Réputation : 3
Points : 26
Date d'inscription : 19/01/2009

• Student card •
About love: nobody, sa vie privée est désastreuse xD
Citation:
Relationship:

MessageSujet: Re: •• Vitaly Joaquim Harper » Can't Run From the Fate.   Mer 25 Mar - 22:31

YEAH bienvenue sur le forum ma yumi Very Happy love you
bonne chance pour ta fiche et contente que tu te sois enfin décidé charmer

_________________
CLICK : une surprise pour toi =)

" Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes
ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier."

TOLSTOÏ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vitaly J. Harper
•• At The East>/i> Of Eden

avatar

Féminin
Nombre de messages : 390
Age : 27
Metier/Etudes : Médecin Sportif
Age du perso : 30 ans
Chanson fétiche : « Fate » - Bleak ft. Ana Johnsson
Photo d\\\'identité : icon © winter_skyline
Réputation : 0
Points : 28
Date d'inscription : 25/03/2009

• Student card •
About love: Sleeping With Ghosts ...
Citation: « The hardest thing in saying goodbye is to do it again every single day »
Relationship:

MessageSujet: Re: •• Vitaly Joaquim Harper » Can't Run From the Fate.   Mer 25 Mar - 22:51

    ••Body Part...

    Votre taille: Vitaly mesure un mètre quatre-vingt cinq, ce qui fait de lui le plus grand de la famille, dépassant à la fois sa mère et son père ; Mais cela dit ayant été adopté il ne peut en toute logique pas se servir de la taille de ses parents comme point de repère.

    Votre poids: Soixante Dix Huit kilos, et encore une forme presque olympique si on oublie sa jambe qui lui fait un peu défaut. Alors certes il ne courre plus, lui qui était avant un grand adepte du footing a bien du se faire une raison là-dessus, mais cela dit cela ne l'empêche pas de continuer à faire du sport ; Travailler les trois quart du temps à l'infirmerie d'un stade a quelques avantages vous en conviendrez.

    Couleur de vos yeux: Ses yeux sont bleus, d'un bleu assez clair qui lui donnait un air calme et angélique ... Joli trompe l'œil en somme. Le fait qu'il ait les yeux clairs lui posent aussi quelques inconvénients, il est du coup assez sensible à la lumière du soleil et même un ciel qui pour vous paraitra gris et maussade aura tendance à l'éblouir un peu ; Pour lui une paire de lunette de soleil est donc plus une nécessité qu'autre chose, dès qu'il y a un peu de soleil il n'arrive pas à conduire sans les mettre.

    Couleur des cheveux: Il est blond, blond aux yeux bleus on en serait presque étonné qu'il puisse avoir l'air aussi intimident lorsqu'il vous regarde avec insistance. Cela dit rien que sa coupe de cheveux peut lui donner un air plus ou moins menaçant, car si lorsqu'il les laisse long il a l'air d'un gros nounours bourru mais gentil, avec ses cheveux coupés à ras on le prendrait presque pour un taulard évadé de prison ... Mais peut-être qu'il espère qu'ainsi on lui foutra la paix.

    Santé: Jusqu'à il y a six mois Vitaly n'avait aucuns problèmes de santé particuliers, il était même en parfaite forme et ne mettait jamais les pieds chez un médecin en tant que patient. Mais depuis son accident bien sûr les choses ont changé, et Vitaly sait qu'il lui faudra encore du temps avant de pouvoir espérer retrouver une vie un tant soi peu normale. Mais le fait de ne plus se déplacer en fauteuil est déjà une immense victoire pour lui, et s'il se balade maintenant en s'appuyant sur une béquille il estime que ce n'est vraiment plus cher payé par rapport à ce qui aurait pu lui arriver ; Qui sait si cette voiture ne l'aurait pas tout simplement tué si elle avait roulé ne serait-ce qu'un kilomètre heure plus vite ? Bref, même si sa santé n'était pas encore impeccable au moins il était en vie et c'était à n'en pas douter le plus important.


    Côté vestimentaire : On ne pourrait pas trouver plus simple que les fringues de Vitaly. Pas vraiment du genre à soigner son look on pourrait même dire qu'il a plus l'air débraillé qu'autre chose ; Sa chemise est mal boutonnée et les boutons ne vont pas ensemble ? Tant pis, rester comme ça toute une journée ne le gênera pas, il est même fort possible qu'il ne s'en rende même pas compte. Bref, à ses jeans troués, ses chemises froissées, ses cheveux en bataille et sa barbe de trois jours il est difficile de passer à côté du fait que le jeune homme se foute totalement de son apparence. Cependant la chose était moins flagrante lorsqu'il était sur son lieu de travail, en effet obligé de porter une blouse blanche de médecin, même si il trouve ça moche et qu'il a l'impression de ressembler à son professeur de physique de lycée ce qui est tout sauf un compliment, il n'a donc pas vraiment la possibilité de prouver au monde entier que le repassage et le shopping c'est pas du tout son truc.

    Autre chose à signaler : Il possède une tâche de naissance à l'intérieur de son avant-bras droit, et arbore également plusieurs cicatrices ; La première parce qu'il a été opéré de l'appendicite quand il avait 11 ans, une seconde sur l'arcade gauche parce qu'il a eut la merveilleuse idée de se battre avec un joueur de l'équipe adverse pendant un match de Base-Ball, ce qui lui a d'ailleurs valut une suspension de trois matchs, et enfin une dernière cicatrice, celle d'une quinzaine de centimètres qu'il possède à la hanche droite, vestige de l'accident de voiture dont il paye aujourd'hui encore les conséquences.
    Vitaly possède également un tatouage sur l'omoplate gauche, un scorpion qui d'après les croyances de l'Égypte ancienne serait une représentation de la passion destructrice et du secret.
    Il est ambidextre, bien que le fait de réussir avec autant d'habileté de sa main droite et de sa main gauche ne soit pas d'une importance capitale dans sa vie de tous les jours.

    ••Behind your computer...

    Prénom / surnom : Elodie aka Yumita
    Age: 18 ans
    Comment avez-vous connu le forum? :
    Honnêtement je ne sais plus depuis le temps ... Certainement pas Choupi j'pense
    Code:
    Spoiler:
     
    Présence sur le forum : 7/7 sauf empêchement
    Que pensez vous du design? :
    Bah, Jensen et Jackson Brundage j'peux que aimer hein <3 J'aime beaoucp les couleurs également x)
    Que pensez vous de la vidéo? :
    Le peu que j'en ai regardé j'aime beaucoup, je regerderai la fin quand mon PC ramera moins ^^"
    Quelque chose à ajouter?:
    Heu ... Non ... J'dis assez de conneries comme ça d'habitude alors pour une fois j'vais me taire (a)


______________________________


    Mercii mam'zelle Very Happy Razz
    Bah oui tu vois je suis une faible personne, j'arrive pas à résister aux bons RPG Rolling Eyes


Dernière édition par Vitaly J. Harper le Lun 6 Avr - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
Noah Barnett

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1003
Age : 30
Metier/Etudes : 4ème année de psycho/ barman au Black Horse
Age du perso : 24 ans
Chanson fétiche : S.E.X - Nickelback
Photo d\\\'identité :
Réputation : 7
Points : 67
Date d'inscription : 11/01/2009

• Student card •
About love: amour ? pas vraiment ce que je prône
Citation: Carpe Diem
Relationship:

MessageSujet: Re: •• Vitaly Joaquim Harper » Can't Run From the Fate.   Mer 25 Mar - 23:37

Bienvenue bon courage pour la suite de ta fiche et merci de ton inscription ^^

_________________
S is for the simple need.
E is for the ecstasy.
X is just to mark the spot,
Because that's
the one you really
want.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Grant

avatar

Féminin
Nombre de messages : 24
Age : 28
Metier/Etudes : 3ème Année en Arts
Age du perso : 22 Ans
Chanson fétiche : Don't Cry for Pain - Ana Johnson
Photo d\\\'identité :
Réputation : 1
Points : 23
Date d'inscription : 14/03/2009

• Student card •
About love: Lonely Girl
Citation: " La haine vous permet parfois de vous rapellez plus facilement d'une personne."
Relationship:

MessageSujet: Re: •• Vitaly Joaquim Harper » Can't Run From the Fate.   Jeu 26 Mar - 0:10

WelcOoome!!! Very Happy
Et très bon choix d'avatar. charmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaden Barnett

avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Photo d\\\'identité :
Réputation : 3
Points : 27
Date d'inscription : 14/03/2009

• Student card •
About love:
Citation:
Relationship:

MessageSujet: Re: •• Vitaly Joaquim Harper » Can't Run From the Fate.   Jeu 26 Mar - 13:16

Welcome Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor Walters

avatar

Féminin
Nombre de messages : 332
Age : 28
Metier/Etudes : 2° année de médecine
Age du perso : 21 ans
Photo d\\\'identité :
Réputation : 1
Points : 30
Date d'inscription : 19/01/2009

• Student card •
About love: Alone, is alone !
Citation: La vie est comme une boîte de chocolats...
Relationship:

MessageSujet: Re: •• Vitaly Joaquim Harper » Can't Run From the Fate.   Jeu 26 Mar - 13:52

Bienvenue !
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-lolavi-x.skyrock.com
Vitaly J. Harper
•• At The East>/i> Of Eden

avatar

Féminin
Nombre de messages : 390
Age : 27
Metier/Etudes : Médecin Sportif
Age du perso : 30 ans
Chanson fétiche : « Fate » - Bleak ft. Ana Johnsson
Photo d\\\'identité : icon © winter_skyline
Réputation : 0
Points : 28
Date d'inscription : 25/03/2009

• Student card •
About love: Sleeping With Ghosts ...
Citation: « The hardest thing in saying goodbye is to do it again every single day »
Relationship:

MessageSujet: Re: •• Vitaly Joaquim Harper » Can't Run From the Fate.   Jeu 26 Mar - 14:15

    Mercii I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
Danny Lewis
♥•• Maneater for Womanizer ••♠
avatar

Féminin
Nombre de messages : 252
Age : 27
Metier/Etudes : 3 ème année d'économie / Mannequin à mi-temps
Age du perso : 23 ans
Chanson fétiche : Addicted - Kelly Clarkson
Photo d\\\'identité :
Réputation : 0
Points : 22
Date d'inscription : 18/01/2009

• Student card •
About love: Please, don't make me laugh !
Citation: Les hommes sont tous les mêmes, impuissant devant la gente féminine !
Relationship:

MessageSujet: Re: •• Vitaly Joaquim Harper » Can't Run From the Fate.   Dim 29 Mar - 0:16

Bienvenue à toi !

Je ne sais pas trop pourquoi mais j'ai hâte de lire le reste de ta fiche. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vitaly J. Harper
•• At The East>/i> Of Eden

avatar

Féminin
Nombre de messages : 390
Age : 27
Metier/Etudes : Médecin Sportif
Age du perso : 30 ans
Chanson fétiche : « Fate » - Bleak ft. Ana Johnsson
Photo d\\\'identité : icon © winter_skyline
Réputation : 0
Points : 28
Date d'inscription : 25/03/2009

• Student card •
About love: Sleeping With Ghosts ...
Citation: « The hardest thing in saying goodbye is to do it again every single day »
Relationship:

MessageSujet: Re: •• Vitaly Joaquim Harper » Can't Run From the Fate.   Sam 11 Avr - 2:22

    Ahah non vous ne rêvez pas, j'ai réellement terminé ma présentation WHAT NUMBER 2
    J'ai un peu abusé sur la longueur j'avoue ... Désolé xD

    M
    ais en tous les cas j'ai fini voilà ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
Noah Barnett

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1003
Age : 30
Metier/Etudes : 4ème année de psycho/ barman au Black Horse
Age du perso : 24 ans
Chanson fétiche : S.E.X - Nickelback
Photo d\\\'identité :
Réputation : 7
Points : 67
Date d'inscription : 11/01/2009

• Student card •
About love: amour ? pas vraiment ce que je prône
Citation: Carpe Diem
Relationship:

MessageSujet: Re: •• Vitaly Joaquim Harper » Can't Run From the Fate.   Sam 11 Avr - 12:22

Bon comme tu t'en doutes, je peux que te valider hein Rolling Eyes bon jeu

_________________
S is for the simple need.
E is for the ecstasy.
X is just to mark the spot,
Because that's
the one you really
want.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vitaly J. Harper
•• At The East>/i> Of Eden

avatar

Féminin
Nombre de messages : 390
Age : 27
Metier/Etudes : Médecin Sportif
Age du perso : 30 ans
Chanson fétiche : « Fate » - Bleak ft. Ana Johnsson
Photo d\\\'identité : icon © winter_skyline
Réputation : 0
Points : 28
Date d'inscription : 25/03/2009

• Student card •
About love: Sleeping With Ghosts ...
Citation: « The hardest thing in saying goodbye is to do it again every single day »
Relationship:

MessageSujet: Re: •• Vitaly Joaquim Harper » Can't Run From the Fate.   Sam 11 Avr - 16:28

    Merciii Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: •• Vitaly Joaquim Harper » Can't Run From the Fate.   

Revenir en haut Aller en bas
 
•• Vitaly Joaquim Harper » Can't Run From the Fate.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stanford University :: • Secrétariat des admissions • :: † DOSSIERS D'INSCRIPTION † :: Dossiers Acceptés-
Sauter vers: